CE Bilan Day 2

CE Bilan Day 2

Rouen passe, Montpellier souffre

Ô qu’elle est partie loin cette balle… Haut dans le ciel rouennais, loin derrière la clôture. On était en 5 manches du match Tenerife – Montpellier et l’ancien de l’organisation des Twins, Yancarlo Franco, catapultait la balle loin dans la gauche et donnait un avantage de 5-0 aux espagnols. Rare de voir Canelon aussi maltraité. Les Barracudas tentaient bien une remontée à leur retour au bâton en marquant deux points, mais la suite allait être très difficile, notamment une 7ème manche compliquée, avec 2 erreurs et 5 hits pour 5 nouveaux points. C’en était fait des chances de Montpellier qui s’inclinait 4-12 face aux puissants Marlins, qui ont frappé pas moins de 15 hits dans le match.

image

Premier enseignement : il faudra compter avec Tenerife. Autant les Marlins ont semblé hésitant hier, autant ils ont montré les muscles aujourd’hui. Ils se posent en solides favoris pour la suite de l’épreuve.

Deuxième enseignement : le choix de Canelon pour starter ce match qui n’était pas décisif. N’est-ce pas un pari risqué que d’utiliser son ace dans ses conditions ? Le pari a en tout cas été perdu, car si le vénézuélien a été excellent en 2, 3 et 4è manche, il a été secoué en 1er et 5è et son équipe a perdu. Il faut souhaiter que ce ne soit pas trop handicapant pour la suite.

Troisième enseignement : rien n’est fini dans ce groupe. Si Montpellier bat Therwil, à 10 heures et on ne doute pas que cela arrive, les Barracudas devront attendre le résultat de Karlovac – Tenerife (13h30), car en cas de victoire des Croates, on aura une triple égalité et un départage qui pourrait s’avérer compliqué en raison du score du jour. Si les Barracudas perdent, ils seront à la merci d’une victoire de Karlovac, qui les éliminerait, ou d’une victoire de Tenerife, qui conduirait à une triple égalité entre Karlovac, Therwil et Montpellier. Bref, il y aura de l’enjeu demain.

image

Dans le premier match de la journée, on a assisté au show du meilleur joueur croate Antonio Horvatic, qui a lancé 9 manches et 10 K, qui a frappé deux en cinq en produisant un point décisif en 9è manche alors que les Flyers étaient menaçant, et qui n’a cessé de râler, discuter, parlementer, contester, bref qui a pris beaucoup de place mais qui a été le cœur et l’âme de son équipe.

image

Les Huskies pour leur part ont assuré leur place en demi-finale avec un match sérieux contre Vienne. 13 coups-sûrs, et surtout trois retentissants : un home-run de deux points de Dagneau dès la première manche, très loin dans la gauche. Puis en troisième, au tour des killer B’s des Huskies d’entrer dans la danse. Back-to-Back pour Blondel et Brainville. Les Huskies, eux aussi, ont montré leurs muscles. Quentin Moulin a été efficace au monticule. Après avoir concédé un HR au premier frappeur du match, Moritz Hackl (qui en frappera un autre en 9è), il a fermé la porte à l’attaque des Métrostars. Bilan du jeune lanceur : 6IP, 1 point mérité, 3 hits, 3BB, 7K. Arthur Magnien, en relève, a signé le save avec 3 manches, 3 points et 5K.
Rouen retrouvera Hoboken demain à 17h, pour un match sans enjeu primordial, puisque les deux équipes sont déjà qualifiées. Mais il est toujours bon de rester dans une ambiance positive, et Rouen se fera certainement un honneur d’aller chercher la 1ère place de son groupe.

image

Cette coupe d’Europe a donné déjà quelques bons moments de baseball. Elle va encore monter en puissance, et c’est bien agréable.

François Colombier

Crédits Photo : Glenn Gervot