I Can

I Can

Un film sur le handicap, le softball, la résilience et tous les pensums de la société américaine va sortir sur plusieurs plateformes. L’omniprésence de la religion, la liberté de tout tenter, le courage et la volonté de l’héroïne, des leçons de morale chronique : ce film ne peut qu’être américain. Il parle de softball et des sociétés faces au handicap et c’est cela que l’on retient.
La bande-annonce du film montre la famille Pavey alors que Katelyn, née avec une maladie qui a entraîné l'arrêt de la croissance de son bras gauche au niveau du coude, brise les barrières. Elle devient la première athlète américaine de Lanesville, dans l'Indiana, à recevoir une bourse pour jouer au softball à l'université.

I Can" parle des défis de chacun et aborde directement les sentiments de culpabilité et de honte d'un père qui s'éloigne de Dieu à cause du handicap de sa fille", a déclaré Paul Long, président de Kappa Studios. "Avec toute la confusion, la peur et le désespoir qui règnent dans le monde aujourd'hui, nous croyons que Dieu nous a donné cette épreuve pour élever la culture avec des messages d'espoir".

"I Can" couvrira tous les aspects de la vie de Pavey, y compris le fait qu'elle soit née d'une liaison et qu'elle ait trouvé du réconfort dans le softball.

image

La bande-annonce montre l'habileté de Pavey dans ce sport qu'elle qualifie de "don incroyable de Dieu".

Pavey a déclaré au News and Tribune en mars 2023 qu'elle considérait le film "plus comme une histoire de rédemption … sur la façon dont j'ai été conçue et … il est centré sur ma vie en grandissant dans le sport".
Elle joue au softball à la Kentucky Christian University à Grayson, dans le Kentucky. C'est sa dernière année dans l'équipe.

L'un des plus grands défis auxquels les réalisateurs ont été confrontés a été de trouver les bonnes personnes pour incarner Katelyn et le reste de la famille Pavey. Mme Long a expliqué que la vraie Katelyn servirait de doublure dans certaines scènes. L'actrice qui l'incarnerait devait donc "ressembler suffisamment à Katelyn pour que la vraie Katelyn puisse être la doublure". Le choix s'est finalement porté sur Danner Brown.

"Elle a les cheveux de la même couleur. Elles ont pratiquement la même taille", a déclaré le réalisateur Tyler Sansom. "Elles se ressemblent beaucoup, mais pas au niveau du visage. Nous avons dû faire un peu de magie cinématographique sur ce coup-là".

Brown avait également le bras attaché dans le dos et portait une prothèse lors du tournage.

Une grande partie du parcours de Pavey pour atteindre le succès dans son sport est basée sur les fortes valeurs chrétiennes qu'elle et sa famille ont. Ces valeurs sont largement évoquées dans le film, notamment la lutte de ses parents pour accepter sa condition, croyant qu'il s'agissait d'une punition.